Les Actions du Club


Les Actions 2020 - 2021

Les Actions 2019 - 2020

Mon Sang Pour Les Autres 2020
Remise d'un chèque de 6000 € à Magie à l'Hôpital
Remise d'un Chèque de 3000 € à l'Association ECLAIRCIE
Aide à la Collecte de la Banque Alimentaire 2020
Opération ORANGES 2020
Remise d'un chèque de 10 000 € au Pr HERAULT CHU TOURS
Mon Sang Pour Les Autres 2019
Collecte 2019 au profit de la Banque Alimentaire
Opération Oranges 2019 au profit des Actions pour la Jeunesse
Remise du Chèque des Tulipes de l'Espoir 2019
Remisedu Chèque au Lycée Horticole
Remise du Prix du Civisme




Remise du Chèque des Tulipes de l'Espoir au Pr HERAULT


Grâce à notre action TULIPES de l'ESPOIR



C'est en réunion ZOOM que nous avons remis un chèque de 10 000 €, au Pr HERAULT, afin de contribuer à la recherche sur les kleucémies, grâce aux ventes de nos Tulipes de l'Espoir.
Le Pr HERAULT prend la parole, tout d’abord pour remercier le club de son soutien, rappelant à quel point cet argent offert est précieux pour initier de nouveaux axes de recherche, d’autant qu’à l’heure actuelle, les financements vont plutôt vers la lutte contre le coronavirus.
Il nous présente également les résultats issus d’une méta-analyse sur l’incidence des pesticides agricoles sur le risque de développer une leucémie myéloïde. Ces résultats ont fait l’objet d’un article paru dans la revue NATURE, et à la fin duquel le Rotary Club de Blois figure parmi les donateurs remerciés.
Pour terminer son intervention, Olivier HERAULT souhaite s’exprimer sur le Covid. Il se félicite que la communauté scientifique ait pu mettre au point un vaccin aussi vite. Pour lui, c’est une grande chance. On ne doit pas avoir peur de ce vaccin « nouvelle génération » à ARN qu’il estime être plus sécuritaire qu’un vaccin classique

Opération ORANGES 2020



Des oranges pour financer les actions caritatives du Rotary



La vente des oranges du Rotary associait cette année des entreprises partenaires. © Photo NR
Le Rotary Club de Blois a renouvelé son opération de vente d’oranges comme tous les ans avant Noël. Il s’agit de la 11e édition. Des caisses d’oranges ont été prévendues par les Rotariens ces dernières semaines : des navelines « brutes de cueille » non traitées et non cirées en provenance directe de Valence en Espagne.
Les Rotariens avaient rendez-vous, vendredi matin, dans les entrepôts de l’entreprise Daudin, à Vineuil, pour venir les chercher. Environ 800 caisses de 12,5 kg ont ainsi été distribuées. Cette année, des entreprises partenaires se sont jointes à l’opération en finançant 2 tonnes d’oranges pour la Banque alimentaire et les Restos du cœur.
Cette opération permettra, d’une part, de venir en aide aux plus démunis par la redistribution de 2 tonnes de ces oranges et, d’autre part de financer les actions à venir du Rotary. Laurent Gasch, président cette année, explique que l’argent collecté permettra, entre autres, de soutenir les associations « Magie à l’hôpital » et « L’Éclaircie », qui s’occupe de sport pour les personnes handicapées.


Aide à la Collecte de la Banque Alimentaire 2020



Loir-et-Cher : à la Banque alimentaire, la crise sanitaire rebat les cartes


La dernière collecte à Leclerc, à Blois, a permis de récolter 3.650 kg de denrées. La Banque alimentaire espère beaucoup plus de sa collecte nationale, « entre 50 et 60 tonnes ». © (Archives NR, Jérôme Dutac)
La Banque alimentaire de Loir-et-Cher, présente ces 27, 28 et 29 novembre dans 45 magasins du département, attend beaucoup de sa collecte nationale. Et parle d’une « période charnière ».
Autrefois, on se contentait de recevoir et de distribuer. Là, on doit s’adapter voire se transformer. C’est tout l’enjeu de cette « période charnière » dont parle Bertrand Forzy, président de la Banque alimentaire de Loir-et-Cher. Car en début de chaîne, l’organisme doit, lui aussi, pallier les répercussions de la crise sanitaire. Même s’il est difficile de les chiffrer à ce jour, les besoins en aide alimentaire ont très largement augmenté d’après Caroline Falourd, déléguée générale de la Banque alimentaire de Loir-et-Cher.
« La crise se ressent sur les stocks. » Lors du premier confinement, les stocks de denrées ont été pour partie épuisés. Si bien qu’en septembre, la Banque alimentaire de Loir-et-Cher a dû demander une dérogation spécifique auprès de la fédération nationale – puisque ça n’est pas là sa raison sociale initiale – pour acheter elle-même des produits et ainsi pallier les « gros manques ». Dix tonnes de produits achetés qui représentent 10.000 €, malgré 30 tonnes de produits en dotations exceptionnelles et des échanges interbanques. « Cette logique d’achat ne fait partie ni des fonctions ni des fondements d’une Banque alimentaire, souligne Caroline Falourd. Ce rôle d’acheteur, qui n’est pas le nôtre, montre l’adaptation à laquelle nous astreint la crise ».
Une première depuis la création des banques alimentaires en 1984, dont la mission est de récolter gratuitement des denrées auprès de fournisseurs publics (Union européenne et État français), fournisseurs privés (grande distribution, industries agroalimentaires, producteurs et agriculteurs), et lors de la collecte nationale. Puis de les redistribuer, pour celle de Loir-et-Cher, à 35 associations bénéficiaires. À titre d’exemple, la plateforme logistique d’aide alimentaire a redistribué 392 tonnes au total en 2019. Mais les dons de la collecte nationale étaient déjà en retrait en 2019 par rapport à 2018. Bertrand Forzy craint que cette baisse se poursuive : « Les 3.650 kg récoltés à Leclerc la semaine dernière, c’est 20 % de moins qu’en 2019. » Il redoute une baisse similaire pour cette collecte nationale, qu’il aimerait pourtant au moins similaire à celle de 2019 (55 tonnes). La ramasse effectuée tous les matins est aussi en baisse car « les supermarchés sont mieux organisés ». Il ajoute : « Les associations ont aussi reçu des subventions et n’ont pas encore forcément fait appel à nous. On n’a aucune visibilité, mais à nous d’anticiper. Car il y aura un effet retard. » Et la déléguée générale de préciser : « L’augmentation des bénéficiaires se poursuit sans qu’on sache jusqu’où elle va aller. La collecte sera aussi un indicateur des besoins. »


Remise d'un chèque de 3 000 € à l'Association ECLAIRCIE



Lors d'une réunion ZOOM, il a étéremis 3 000 € à ECLAIRCIE, association qui aide le sport handicapé



Cette association blésoise met en place des activités sportives à l’intention des handicapés mentaux (Marche, Tennis de Table, Natation, Judo, Pétanque, Aquagym, Basketball…)
L’Eclaircie vit grâce à une subvention provenant des fonds propres de l’ADAPEI, à laquelle s’ajoutent les cotisations des 165 licenciés que compte l’association et les quelques dons récoltés de ci de là.
Cette année, notre club fait un don de 3000 euros à « L’Eclaircie » pour financer l’achat d’un nouveau véhicule qui permettra de transporter les licenciés vers les différentes manifestations sportives.
Mr Aumerle promet de faire inscrire sur les côtés du véhicule ces quelques mots :

« Le Rotary Club de Blois accompagne l’Eclaircie »

Remise d'un chèque de 6 000 € à Magie à l'Hôpital



Lors d'une réunion ZOOM, il a étéremis 6 000 € à MAGIE à l'HOPITAL, association qui intervient dans les services de Pédiatrie


Chers mécènes, chers partenaires, Un message pour vous faire toucher du doigt l'importance de votre soutien. Ce mail est aussi, en cette période, un message d'espoir...
Nous avons décidé, il y a quelques mois, de réaliser "La plus grande journée de magie jamais réalisée dans le plus grand hôpital pédiatrique français" ! Après des semaines de travail, nous l'avons fait ! C'était mercredi dernier ; le 23 septembre à l'hôpital Necker à Paris ! :-)
Un vrai bonheur !
** 25 magiciens dans les 16 services de cet hôpital (Salle de réveil, Cardiologie, Réanimation chirurgicale, Neurochirurgie, Dialyse, Gastroentérologie et Hépatologie, ...) avec magie à volonté pour les enfants ! :-)
** 250 chambres... de la magie partout !
** Pour chaque enfant : un sac zippé et désinfecté rempli de tours de magie, cartes et jeux magiques selon son âge. Plus de 250 sacs ont été donnés !
** Plus de 900 tours de magie distribués par des bénévoles dans les couloirs, dans le self et hall d'entrée au personnel soignant et aux familles
** La présence de notre parrain Eric Antoine mais aussi de la ventriloque Le Cas Pucine et de Passe-Muraille de Fort Boyard, magicien également, si aimés par les enfants.
** Toutes les mesures sanitaires prises pour protéger les enfants (désinfection des matériels, masques, distances, etc...) ** Des décors magiques à l'entrée de l'hôpital
** Un chèque de 5000 euros donné à l'hôpital Necker pour un projet en lien avec la magie.
** Des heures d'organisation, de calage avec les services de l'hôpital
Nous avions prévu d'exposer la Plus Grande Baguette Magique du Monde, d'apporter des grandes mascottes "Lapin" et "Baguette", de prévoir de la magie aux urgences, dans les jardins, etc.. et puis le Covid, quelques jours avant, en a voulu autrement. Mais la journée fut néanmoins exceptionnelle. Nous ferons mieux l'année prochaine ! Je vous le promets !
Il était si important pour nous réaliser cette action en cette période. Les hôpitaux, nous le disent, les enfants ont, hélas, très peu d'animation en ce moment... et pourtant, vous le savez, un enfant heureux guérit plus facilement. Alors, à notre échelle, nous avons fait notre maximum pour les faire rêver, les rendre heureux le temps d'une journée.
Le message de l'hôpital Necker, ci-dessous, témoigne de la réussite de cette action et de ses bienfaits sur les enfants, leurs parents et le personnel médical - Merci de prendre quelques instants pour le lire :
"Nous tenions à vous remercier bien chaleureusement d'avoir permis à nos patients, leur famille et le personnel soignant, de vivre une journée de magie si incroyable hier. Dans ce contexte au combien difficile pour tous, il était important de s'unir pour donner le meilleur de nous-même. On a pu vivre un moment assez unique, une pause féérique et bienfaitrice. Les rires, les émerveillements et la Joie des enfants vont encore, je l'espère, continuer à résonner quelques temps encore dans les couloirs de Necker.
C'était si important d'inscrire cette action maintenant comme porteur d'un message : "On est présent, près de vous, on ne vous oublie pas. Et certes, ce n'est pas toujours simple, mais la vie continue, malgré tout, et vraiment qu'elle est belle !
Un immense BRAVO donc, pour votre engagement, votre talent, votre générosité et votre Magie qui illumine les yeux des petits et des grands et qui atténue, sans nul doute, leur douleur.
Au plaisir de vous retrouver pour continuer à semer vos Paillettes Magiques !
Sophie LE FAOU
Responsable Espace Plein Ciel
Direction du Mécénat et de la Politique Culturelle
Hôpital Universitaire Necker-Enfants-Malades - APHP"
Sans vous, chers mécènes, chers partenaires, je vous l'assure, toutes ces actions ne seraient pas possibles.
Avec mes vifs remerciements,
Éric Frot
Directeur-Fondateur Association "Magie à l'hôpital
Intervention de magiciens bénévoles dans les hôpitaux pédiatriques et réalisation de rêves d'enfants hospitalisés ou en longue maladie Tél : 06 69 45 25 30 www.magie-hopital.com Facebook : "Magie à l'hôpital" Twitter : @Magiehopital Instagram : Magie à l'hôpital Linkedin : Magie à l'hôpital

Mon Sang Pour Les Autres 2020



Don du sang : deux journées de collectes exceptionnelles à Blois


Les dons du sang et de plasma doivent continuer malgré le confinement. Les règles de distanciation y sont assurées.
© (Photo archives NR)
La collecte du Rotary a été annulée ; deux journées exceptionnelles de dons sont ouvertes les 18 et 21 novembre à l’EFS à Blois, et l’après-midi du 20 à Vendôme.
La rentrée s’est révélée rude pour l’Établissement français du sang, avec des stocks bas en septembre et octobre. « Mais là, ça va mieux. Nos donneurs répondent vraiment présents, les plannings sont remplis, explique Élise Thubert, responsable des prélèvements. L’enjeu est de tenir, et de remplacer jusqu’à la fin de l’année l’équivalent en dons de toutes les collectes que nous ne pourrons pas faire. »
Les collectes mobiles sont maintenues, mais pas dans les entreprises ni les lycées. Une quarantaine de donneurs se rend chaque matinée à l’EFS de Blois, sur rendez-vous depuis le printemps. « Nous nous sommes aperçus que le système de rendez-vous était bénéfique pour tout le monde. Cela permet d’étaler les donneurs sur une collecte, alors qu’auparavant il y avait affluence en début et en fin. On ne pouvait pas faire attendre les donneurs comme ça ; et sur le site de Blois, les conditions d’accueil ne permettent pas d’avoir trop de donneurs en même temps, en toute sécurité. »
Les gens peuvent donc s’inscrire sur Internet pour les collectes extérieures, via « mon rendez-vous don du sang » ; pour Blois, ce n’est pas encore le cas. Mais cela va venir dans les semaines qui viennent. « Cela permettrait d’être plus réactif, et de voir le matin si un créneau s’est libéré. Souvent à 15 jours on a dû mal à savoir si on peut être disponible. » Toutefois, la situation reste précaire. Pour l’instant les équipes de l’EFS en Loir-et-Cher n’ont pas été touchées par des cas Covid. Mais un médecin ou une infirmière malades, et ce sont des collectes qui sont remises en cause. De même pour les donneurs qui peuvent aussi être malades, du Covid ou d’une autre pathologie.
Les nouveaux donneurs vont manquer Le plus grand manque en cette fin d’année sera la grande collecte du Rotary, qui prend place au château de Blois. Elle aurait dû se dérouler à cette période, elle a été annulée. « C’est au minimum 160 poches que nous n’aurons pas. Elle a aussi pour but de faire faire le premier pas aux donneurs dans des conditions un peu exceptionnelles, ils sont entre 25 et 30 % de nouveaux donneurs, nous ne les aurons pas », ajoute Élise Thubert. Ce recrutement manquera. Mais pour tenter de collecter autant de poches, deux journées de collectes exceptionnelles ont été ouvertes à la Maison du don à Blois. Mercredi 18 novembre de 9 h à 13 h et 14 h à 17 h, samedi 21 de 8 h à 18 h en continu. Vendredi 20, c’est à Vendôme, salle du Temple de 15 h à 19 h que l’on pourra se mobiliser. En prenant rendez-vous avant, les plannings sont ouverts en ligne.
Maison du don, EFS Blois, mail Pierre-Charlot, tél. 02.54.55.54.10.

Remise du Prix du Civisme

La bravoure de la Blésoise récompensée



Le prix honorifique a été remis par Christian Nicolas à Sophie Courtois. © Photo NR
Le Rotary club de Blois s’est réuni lundi soir à l’hôtel Mercure pour remettre à Sophie Courtois-Revil un prix honorifique pour son acte de courage du 30 juillet 2019 devant la plage de l’Épine sur l’île de Noirmoutier.
 Ce jour-là, elle a sauvé de la noyade, en compagnie de son beau-frère, deux jeunes adolescents pris dans un ressac qui les éloignait vers le large. Grande sportive (elle pratique le paddle, la planche à voile, la marche nordique), elle a relaté avec beaucoup d’émotion ce sauvetage réalisé en deux temps. « Il a duré environ 40 minutes. Si j’ai réussi, c’est grâce à mon endurance, à ma résistance à l’effort et parce que je portais une combinaison de natation qui a permis aux enfants de s’y agripper. »
 Son sauvetage lui a valu de recevoir le 2e Prix du citoyen de la mer 2019 attribué par la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) et un grand merci des deux enfants concernés.
 Son regret, « il n’y a toujours pas de bouée, ni d’indications alertant le public sur la dangerosité des lieux alors que plusieurs personnes y ont été déjà en difficulté ».

Remise du Chèque au Lycée Agricole de Blois



Michel et moi avions rendez-vous jeudi 05 mars, au Lycée Horticole de Blois-Vienne avec Madame Rateaux, directrice, et Madame Lavergne, professeur et maintenant notre correspondante.
Lors d’un entretien très sympathique, nous leur avons remis un chèque de 1500 €, en « rémunération » de la participation des élèves de 1°, dans notre campagne Tulipes 2019. Cette somme participera à leurs dépenses pour des voyages scolaires, à l’étranger ou en France ou à des visites d’entreprises horticoles.
Pour la campagne 2020, nous n’avons pas planté de tulipes au Lycée mais nous pourrons compter sur l’aide des élèves pour les 2 samedis de fortes ventes ( Marchés ville et Leclerc).
Didier

Remise du Chèque des Tulipes de l'Espoir 2019


Tulipes de l'espoir: 18.000 € pour le CHU


La campagne des Tulipes de l'Espoir 2019, opération organisée depuis plus de vingt-cinq ans par le Rotary club de Blois au profit de la lutte contre le cancer, a permis de récolter la somme de 18.000 €
Le chèque était remis lundi soir dans les salons de l'hôtel Mercure au professeur Olivier Hérault, directeur de recherche au sein du service hématologie du CHU de Tours, par Charles Leissler, past président, en présence de Benoît Martin, président en exercice et de l'ensemble des membres du Rotary Club de Blois.
Cette cérémonie a été l'occasion pour le professeur Hérault de faire le point sur l'évolution des travaux de recherche et de préciser l'affectation de la somme perçue.

Opération Oranges 2019 au profit des Actions pour la Jeunesse


Dix tonnes d’oranges pour la bonne cause avec le Rotary Club de Blois


Les membres du Rotary vont redistribuer 10 tonnes d’oranges. © Photo NR
Pour la 10e année consécutive, le Rotary Club de Blois organisait en novembre sa traditionnelle vente d’oranges qui lui permet de financer ses actions caritatives. Jeudi matin, dans les locaux de l’entreprise Daudin qui en assurait gracieusement le transport depuis l’Espagne, les membres du club sont venus prendre possession des 800 caisses de 12,5 kg pour les distribuer aux personnes qui les avaient commandées en novembre : des Navelines cueillies lundi dernier, « brutes de cueille », c’est-à-dire non calibrées, non traitées après récolte, non cirées, en provenance directe de Valencia.
La vente des oranges permet au Rotary de financer ses actions auprès des jeunes : le Prix du travail manuel, le Concours d’éloquence ouvert aux lycéens, des séjours d’études à l’étranger, l’accueil d’étudiants étrangers notamment.
L’opération, qui permet à l’acheteur de joindre l’utile à l’agréable, a connu cette année encore un franc succès.

Collecte 2019 au profit de la Banque Alimentaire


La Banque alimentaire collecte dans les grandes surfaces


Les bénévoles de la Banque alimentaire, secondés par des Rotariens, attendent vos dons. © Photo NR
Depuis ce matin vendredi, les clients des grandes surfaces sont invités à offrir aux bénévoles de la Banque alimentaire des denrées de première nécessité pour venir en aide aux personnes démunies.
La dame passe avec son chariot devant la permanence temporaire de "la Banque". Discrètement, elle dépose une boîte de cassoulet. "Merci Madame, bonne journée…". Monsieur arrive avec un kg de sucre !
"Ce que nous avons en besoin consiste en produits de base qu’on peut aisément distribuer et qui se conservent bien" résume Françoise Poisson, présidente de la Banque alimentaire ce matin à Auchan. "Denrées sèches, huiles, pâtes, conserves. Cette année, nous ne mettons pas trop l’accent sur les produits de toilette – si nécessaires – parce que bien des gens y pensent tout de suite. Les produits pour bébés sont même une forme de coup de cœur !"
Alors aujourd’hui vendredi, demain samedi toute la journée et dimanche matin (seulement bien sûr pour les commerces ouverts), vous pouvez faire acte de solidarité dans toutes les grandes surfaces du département. Seuls manquent à l’appel le Centre Leclerc de Blois (pour lui la collecte se déroulait la semaine dernière) et les Biocoop de Blois et Saint-Gervais-la-Forêt.
Une bonne chose : la démarche est si claire que la plupart des gens participent de bon cœur à la hauteur de leurs moyens, même lorsqu’ils n’en ont pas beaucoup ! Résultat : l’an passé, la Banque alimentaire a pu servir 140.000 repas aux personnes en difficulté !

la collecte de la Banque alimentaire se clôt ce dimanche 1er décembre


Hier à Diagonal en Blois Vienne, c’est avec discrétion que cette jeune fille offre sa participation à Mauricette et Monique… © (Photo NR Jérôme Dutac)
140.000 repas pour les plus démunis l’an passé. La récolte des dons auprès du public dans les grandes surfaces, commencée vendredi s’achève ce matin. C’est la moindre des choses ! Retraité depuis déjà un certain temps, René s’éclipse après avoir déposé discrètement une bonne boîte de cassoulet dans le chariot des bénévoles de la Banque alimentaire. Il file accompagné par le sourire de Monique et Mauricette. Sous leur gilet orange – une variante – elles sont fidèles au poste à l’entrée du supermarché Diagonal qui irrigue le quartier Vienne de Blois. « Nous sommes bien reçus, et la plupart des gens ne rechignent pas devant cette manifestation de solidarité. » Elles sont un peu étonnées que les Biocoop de Blois et Saint-Gervais-la-Forêt n’y participent pas cette année… Le Centre Leclerc de Blois, lui, a accompagné l’opération le week-end dernier. Sinon, Intermarché, Carrefour, Auchan, Cora et les autres, petites, moyennes et grandes surfaces sont sur le pont, accueillant les mille bénévoles de la Banque alimentaire.
“ Plus nécessaire que jamais ” Dès qu’un nouveau client arrive, elles lui glissent un petit « flyer » entre les mains listant les produits de première nécessité qu’il est bon de glaner. En un mot : ce qui se conserve aisément, des conserves justement, mais aussi pâtes, riz, huile, sucre, produits de toilette… Les petits pots pour bébés sont aussi les bienvenus. « L’année dernière, on croulait sous le sucre ! Le cœur y est ! »
On le constatait déjà vendredi à Auchan avec un quatuor à pied d’œuvre. Deux bénévoles « anonymes » – Lars et Thierry – venus du laboratoire Chiesi de La Chaussée-Saint-Victor. Jacques Torset, un Rotarien qui avec une trentaine de ses collègues prête main-forte à l’opération annuelle de la Banque alimentaire. Entraînant la reconnaissance de Françoise Poisson, active présidente de cette banque pas comme les autres ! « Voilà trente-cinq ans qu’elle existe, et elle demeure hélas plus nécessaire que jamais, déplore-t-elle. La majorité des gens font montre de solidarité, et les “ pauvres ” ne sont pas ceux qui donnent le moins. Comme s’ils savaient ce que c’est que d’être réduit à la plus grande nécessité. » C’est effectivement souvent le cas… « L’année dernière, nous avons récolté 70 tonnes de denrées. Cela se traduit par 140.000 repas distribués. » Ce matin, l’opération se poursuit dans les magasins pratiquant l’ouverture dominicale.

Mon Sang Pour Les Autres 2019


“ Le cadre du château ça change le don du sang ! ”


Les bénévoles très actifs ont chouchouté les donneurs toute la journée au château. © Photo NR

Les infirmières de l’EFS étaient secondées par 4 élèves de l’Ifsi pour prendre en charge les donneurs. © Photo NR

L’Etablissement français du sang et les clubs Rotary de Blois organisaient la 10e collecte de sang au château, qui a réuni 190 donneurs.
Comment avez-vous su qu’une collecte de sang était organisée aujourd’hui au château ? Cette question, les bénévoles des Rotary clubs de Blois (Blois - Blois Sologne et Blois Loire et châteaux) la posaient à chaque participant après les avoir accueillis. Car l’objectif premier est de toucher un maximum de nouveaux donneurs de sang par le biais d’une collecte hors norme, dans un cadre exceptionnel pour la dixième année. « Je viens toujours donner mon sang ici au château, c’est un cadre exceptionnel et ça change tout ! On passe un moment agréable tout en faisant une bonne action », témoigne une jeune femme, qui retourne ensuite dans l’année donner à l’EFS, à côté des urgences de l’hôpital de Blois.
Pour que l’expérience soit encore plus agréable, les bénévoles rotariens accompagnés de bénévoles de l’Association des donneurs de sang du Blaisois assurent une collation améliorée. « On commence par du sucré ce matin puis on va passer au salé ce midi, tout est fait par des chefs pâtissiers. On chouchoute nos donneurs, et personne ne se plaint ! », confie une bénévole. « Nous servons de guide aux donneurs, notamment pour ceux qui n’ont pas l’habitude. C’est notre rôle dans les collectes blésoises qui sont maintenant regroupées sur des sites où l’on est sûr de faire un minimum de 100 dons, comme les lycées ou les grosses entreprises » explique Olivier Soissons, responsable de l’ADSB du Blaisois.
Côté médical, ce sont dix-huit personnes de l’EFS qui se sont mobilisées hier, médecins, infirmières, et agents d’accueil. Avec un objectif de 200 poches de sang qui n’a pas été atteint puisqu’à la fermeture, 190 donneurs avaient été accueillis et 150 poches prélevées. Mais cette collecte reste importante et bénéfique. « Au château nous accueillons en moyenne plus de 30 % de nouveaux donneurs. A nous ensuite de les encourager à revenir, notre structure régionale se chargera de le leur rappeler par mail ou SMS », explique Élise Thubert, coordinatrice à l’EFS. « J’aime venir au château et on essaie de motiver les troupes autour de nous, même si on ne peut pas donner une poche entière, c’est le geste qui compte », ajoute une étudiante blésoise. Loin du cadre hospitalier, les dix minutes passées allongées et la piqûre paraissent plus douces et moins stigmatisantes. Et si l’expérience est agréable, les donneurs ont toutes les chances de renouveler leur geste désintéressé.

" Mon sang pour les autres " : journée de don du sang au château de Blois le 16 novembre


Les Rotary clubs de Blois, l’Établissement français du sang et l’association des donneurs de sang bénévoles sont mobilisés pour l’opération « Mon sang pour les autres ». © Photo NR

Samedi 16 novembre, la collecte “ Mon sang pour les autres ” est organisée au château royal de Blois par les clubs Rotary et l’EFS. La collecte événementielle « Mon sang pour les autres » revient à Blois pour la dixième année samedi 16 novembre au château royal. C’est dans ce cadre prestigieux qu’une trentaine de bénévoles des Rotary clubs de Blois (Blois - Blois Sologne et Blois Loire et châteaux) accompagnés de bénévoles de l’association des donneurs de sang du Blaisois et de salariés de l’Établissement français du sang accueilleront les donneurs ce jour-là.
En 2018, 222 donneurs sont venus à la collecte, les organisateurs en espèrent encore plus cette année, et notamment de nouveaux donneurs. « Nous invitons tous ceux qui n’ont jamais donné leur sang à venir au château pour ce primo don. Nous avons besoin de 280 poches de sang par semaine pour répondre aux besoins des malades, c’est pourquoi cette journée est essentielle et très importante », expliquent Philippe Daversin et Jacques Torset du Rotary.
4 % de la population donne son sang Les collectes journalières de sang organisées à l’Établissement français du sang – situé sur le site de l’hôpital de Blois – ne suffisent pas à combler ce besoin en sang.
Pour donner son sang ce jour-là, trois éléments sont indispensables : disposer d’une heure de son temps, avoir entre 18 et 70 ans et peser au minimum 50 kg. Seulement 4 % de la population française en âge de donner le font. Les organisateurs rappellent qu’un don du sang peut sauver trois vies.
Ce samedi 16 novembre, qui est un jour de marché en centre-ville de Blois, les organisateurs de la collecte auront mis les moyens pour séduire les futurs donneurs. « Nous aurons une animation musicale toute la journée avec la Band’Annonce et Les pieds dans les bretelles, deux fanfares qui rappelleront avec gaieté l’événement », ajoutent les organisateurs. Cette année encore, le CFA de la chambre des métiers et de l’artisanat de Loir-et-Cher participe à la journée « Mon sang pour les autres ». Les apprentis boulangers, sous la conduite de leur professeur/formateur M. Picard, auront confectionné plus de 200 viennoiseries. Ces douceurs seront bienvenues après le don de sang, et permettront de reprendre des forces à tous ceux qui auront fait une bonne action en donnant leur sang.
« Mon sang pour les autres », don du sang au château royal de Blois, samedi 16 novembre de 10 h à 17 heures. EFS, mail Pierre-Charlot, hôpital Simone-Veil de Blois. Tél. 02.54.55.54.10. dondesang.efs.sante.fr

PRIX JEUNES TALENTS 2019

Les “ Jeunes Talents ” récompensés

Des jeunes talentueux, aux personnalités attachantes, très justement récompensés. © Photo NR

Le Rotary club de Blois a reçu lundi dernier, dans un salon de l’hôtel Mercure, les jeunes sortis vainqueurs des concours « Jeunes Talents 2019 » pour la remise de prix commune aux trois concours : éloquence, arts plastiques et musique.
Le président Charles Leissler a associé dans ses félicitations l’ensemble des participants. « Les choix ont à chaque fois été très difficiles pour les jurys. »
Si les orateurs n’ont pu donner qu’un très bref aperçu de leur talent, les cinq plasticiens avaient apporté leurs œuvres, lesquelles leur ont valu bien des compliments en direct.
Pour les musiciens, privés de leurs instruments, il n’y avait d’autre choix que de s’en remettre aux paroles de Jacques Millet : « En tant que mélomanes pas spécialement avertis, nous avons été bluffés, et émus, par la qualité de leur prestation ». Tous ont été chaleureusement applaudis par une assistance sous le charme.

Le palmarès
Éloquence. 1 : Paul Gigon (300 €) ; 2 : Tioma Deparpe (200 €) ; 3 ex æquo : Manon Joubert et Emma Jouanneau (100 €).
Arts plastiques. 1 : Merlin Riand (300 €) ; 2 : Pauline Madelaine (200 €) ; 3 ex æquo : Maëlla Beaudouin et Martin Madelaine (100 €). Un prix spécial du jury a récompensé la jeune Stella Coutant, 12 ans, pour son tableau à l’acrylique intitulé « La migration des fleurs » (50 €).
Musique. 1 ex æquo : Thelma Barthélémy, piano et Pacôme Tonczak, violon (300 €) ; 3 ex æquo : Nizar Ali, trompette, et Cyprien Chauveau, piano (100 €). Un prix spécial du jury a été accordé à la tout aussi jeune Audrey Person, 12 ans, flûte à bec (50 €).

PRIX JEUNES TALENTS - MUSIQUE 2019



Magistralement organisé par Jacques Millet, les jeunes talents ont été remarquables , avec une qualité artistique, et musicale de tout premier plan. L’audition a eu lieu dans la salle de concert du Conservatoire. L’assistance était nombreuse et très attentive.
Le jury a eu beaucoup de mal a départager les candidats.

1 ex æquo : Thelma Barthélémy, piano et Pacôme Tonczak, violon
3 ex æquo : Nizar Ali, trompette, et Cyprien Chauveau, piano
Un prix spécial du jury a été accordé à la tout aussi jeune Audrey Person, 12 ans, flûte à bec

PRIX JEUNES TALENTS - ARTISTIQUES 2019




Présidé par Bernard, avec comme aides: Marie Edith, Jacques T, et Charles (membres du Jury) 8 œuvres (10 prévus mais trois défections…)
Les jeunes, entre 20 ans et 12 ans ont présenté des œuvres remarquables avec une qualité graphique, une recherche esthétique et une grande originalité.
Le premier, élève aux Beaux Arts d’Angers a un superbe coup de crayon. La deuxième arrive a maitriser le postca. Le troisième a une imagination fertile et une maitrise dans l’élaboration de sculpture à partir d’éléments récupérés chez Barbat. La troisième exæquo maitrise aussi la peinture sur tissu. Quant à la jeune de 12 ans, elle méritait un prix spécial du jury pour sa toile acrylique.


1er prix MERLIN RIAND (20ans) pour « à L’ARRET » fusain et acrylique



2ème prix PAULINE MADELAINE (19 ans) pour « Les 3 SŒURS » feutre..



3ème prix ex aequo: MAELLA BEAUDOIN (18 ans) pour « Le DRAPEAU : CITOYENNETE MONDIALE » peinture sur tissu



MARTIN MADELAINE (16 ans) pour « VOITURE MAXI » sculpture en métaux de récupération.



Prix spécial du Jury : STELLA COUTANT (12 ans) pour « MIGRATION des FLEURS » acrylique

PRIX SERVIR 2019




Rotary Club de Blois, remise du prix SERVIR aux responsables de la BANQUE ALIMENTAIRE le 20 05 2019
Près de 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté Cela a frappé un parisien Bernard Dandrel qui ouvrit à Paris la première Banque Alimentaire en 1984 En 1987 c'est l'ouverture de la Banque Alimentaire de Loir et Cher à la Chaussée StVictor sous l'impulsion de 4 Personnes: Joseph cDollo ,Jean pierre Sarrazin ,Pierre Pineau et jean Huchot, les deux derniers cadres du chocolat Poulain .
Le premier site tut mis gracieusement à disposition par les Ets Gourault à la chaussée st victor ou est maintenant installée la Poste. C'était 230m2 quiu furent rapidement trop petit et c'est en 2011 que la Banque Alimentaire s'installe à Blois 63 Rue André Boulle dans des locaux mis gracieusement à sa disposition par la mairie de Blois .
Grâce à un dévouement sans pareil de Michel et Françoise Poisson ,responsable de la Banque Alimentaire du Loir et Cher, cette dernière tait partie du réseau qui regroupe en Fédération 79 Banques Alimentaires et 29 antennes regroupées en 13 régions, un maillage territorial au plus près des bénéficiaires. Cette organisation est l'acteur majeur de l'aide alimentaire. C'est une chaine de solidarité unique difficile à gérer, car il faut collecter et trier ensuite distribuer et accompagner 5400 associations qui participent pour Nourrir et soutenir 2 millions de personnes aidées, ce qui représente 226 millions de repas distribués .
Notre Club du Rotary de Blois est l'un des 400 rotary clubs de France qui participons fin Novembre chaque année à cette action de proximité dont la portée est considérable .La participation de la famille rotarienne est de 5000 personnes sur les 130.000 qui représente l'aide d'associations sur le territoire français .
Si nous sommes fiers de participer à cette action, nous sommes étonnés par le dévouement que cela impose à nos responsables départementaux du Loir et Cher Françoise et Michel Poisson ,c'est pourquoi ils ont été sélectionnés pour recevoir ce soir le prix SERVIR du Rotary International .
L'assistance serait heureuse que Françoise ou Michel Poisson , nous en dise plus sur cette banque Alimentaire que ce couple vit avec passion mais non sans soucis ,et qui est l'expression d'une grande générosité générale
Bravo Françoise et Michel Poisson
Jean Pierre THIOLAT

Aide à SECURIVIE




L'association Sécuri-Vie a été créée en 1999, son siège est au Lycée la Providence 23 rue des Saintes Maries à Blois. Elle est animée par un professeur de cet établissement, Monsieur Rouillé (à qui nous avons déjà remis le prix SERVIR)
Les objectifs de cette association sont de créer et réaliser des inventions par des élèves essentiellement des classes seconde, première et terminale, pour essayer de sauver des vies.
Les élèves participent à la conception, la réalisation et la présentation de leurs inventions. Leur participation à cette association est sur la base du volontariat, pendant leur temps libre et même durant les vacances scolaires.
Cette association participe au concours Lépine depuis 2000. Son palmarès est important notamment grâce au blouson lumineux destiné aux conducteurs de deux roues qui permet avec un système de led rouges d’indiquer que le conducteur est blessé et éjecté et avec un système de led bleus de signaler la présence du conducteur en danger et ainsi faire ralentir les autres véhicules.
Les inventions ne s’arrêtent pas à ce blouson et chaque année de nouvelles inventions sont créées sur la base de la sécurité et de la mobilité.
L’association a également obtenu des prix dans les différents salons d’inventeurs tels que ceux de Tokyo, New York , Bruxelles, Genève et Barcelone.
Cette année encore Securi Vie a obtenu au concours Lepine 2019 qui vient de se terminer 3 médailles :

médaille de bronze pour le drone désherbant,
médaille d’argent pour le kit sos route,
médaille d’or pour le kit pour gilet connecté.


Le Rotary Club de BLOIS a soutenu pour la 3ème année, l’association Sécuri-Vie afin que celle-ci puisse louer un emplacement au Concours Lépine. Nous avons offert un chèque de 1 000 Euros...
Ce soutien s’inscrit directement dans la promotion de la jeunesse et de ses jeunes talents très prometteurs.

Paul Gigon a été le plus éloquent




Les lauréats du concours d’éloquence du Rotary Blois Doyen se sont exprimés dans le cadre intimidant de la cour d’assises.
© Photo NR

Le pouvoir souffre-t-il la critique ? Faut-il gravir les cimes pour observer le monde ? La plume est-elle plus forte que l’épée ? Faut-il avoir foi en l’échec ? Doit-on crier pour se faire entendre ? L’herbe est-elle plus verte ailleurs ? Faut-il avoir vécu pour avoir quelque chose à dire ? Voilà quelques-uns des thèmes proposés vendredi dernier aux candidats du désormais traditionnel concours d’éloquence du Rotary club de Blois, organisé de main… de maître par l’avocate Audrey Hamelin, dans l’enceinte du palais de justice.
Quatorze lycéens venus de trois établissements du Loir-et-Cher (Claude-de-France à Romorantin, Dessaignes et Notre-Dame des Aydes à Blois) ont défilé à la barre, devant un jury présidé par Férréole Delons, la vice-présidente du tribunal de grande instance, entourée par Sandrine Lair (directrice académique des services de l’Éducation nationale), Delphine Amacher (vice-procureur de la République), Charles Leissler (président du Rotary Blois Doyen), Hervé Guettard (bâtonnier de Blois), Christophe Gendry (directeur départemental de la Nouvelle République) et Richard Ode (journaliste indépendant).
La première place du concours est revenue à Paul Gigon, élève en première S au lycée Claude-de-France, à la plus grande satisfaction de Christelle Proisy, professeur de français au sein de l’établissement romorantinais et dont les protégés brillent régulièrement lors de ce rendez-vous consacré à l’éloquence. Le lauréat, qui ambitionne de devenir diplomate, devance Tioma Deparpe (en première S à NDA Blois). Deux jeunes filles montent, ex aequo sur la troisième marche du podium : Manon Joubert et Emma Jouanneau, également lycéennes à Notre-Dame des Aydes, respectivement en seconde et en première S.
Les prix seront remis le 17 juin prochain lors d’une soirée que le Rotary organisera pour mettre à l’honneur tous les jeunes talents qu’il soutient dans des domaines divers, notamment en matière d’éloquence mais aussi de musique.

A Blois, des "tulipes de l'espoir" pour la recherche médicale



Pendant trois semaines, les bénévoles vont cueillir des milliers de tulipes. © (Photo NR, Jérôme Dutac)


Pour la 26e année, le Rotary Club de Blois lance l’opération “ Tulipes de l’espoir ”. Une grande vente solidaire, destinée à la lutte contre le cancer.
Depuis 1993, quand le printemps arrive, ils sont une soixantaine de bénévoles du Rotary Club de Blois à se relayer pour cueillir les tulipes en fleur. « Nous avons cette année encore environ 100.000 plants, explique Michel Cornet, un bénévole. On dépend beaucoup de la météo. » Et cette année, les tulipes ont fleuri précocement !
Plantées à l’automne 2018, les tulipes sont « cueillies par tous les membres de l’association », indique Jacques Torset, membre du Rotary Club. Cette opération vise à soutenir la recherche médicale et la lutte contre le cancer.
En plus de la vente directe aux particuliers (*), avenue de Vendôme, près des champs situés au rond-point de la rocade nord, le Rotary a signé des contrats avec environ deux cents entreprises partenaires de l’opération.
L’intégralité des recettes est reversée au service hématologie du professeur Olivier Hérault, au CHU de Tours. « Toutes les recherches médicales sont coûteuses », rappelle Charles Leissler. « En vingt-six ans, nous avons collecté près de 295.000 euros. » Les médecins travaillent actuellement sur un nouveau médicament visant à éviter les récidives de leucémie. « Beaucoup de personnes venant acheter des tulipes ici ont connu une personne touchée par la maladie, » ajoute Charles Leissler. L’an dernier, un chèque de 8.000 € avait été remis au professeur Olivier Hérault.
« Nous avons également un partenariat avec le lycée horticole de Blois », ajoute le président du Rotary Club. Des voyages scolaires sont financés par le Rotary, en échange d’un coup de main des lycéens pour la plantation et la cueillette des tulipes. « Les gens se retrouvent ici, en venant acheter des tulipes, sourit Jacques Torset. C’est un lieu de rassemblement ».
(*) Vente en avril au rond-point de la rocade nord, près des établissements Poulain, tous les soirs de 17 h à 19 h et les samedis toute la journée.

Remise du Chèque au Lycée Horticole de Blois

Nous avons remis un Chèque de 1 500 € au Lycée Horticole, argent qui servira à aider financierement un voyage d'étude probablement à Angers pour les élèves de Terminales.
Ces derniers nous ont bien aidés lors de notre opération Tulipes

Remise du Chèque aux Pédiatres du Monde

 



Lundi soir, à l’hôtel Mercure, les membres du Rotary Club de Blois recevaient deux pédiatres tourangeaux, René Gorge et Valérie Tessier-Zander, membres de l’association Pédiatres du monde (PDM), en vue de les soutenir dans leurs opérations humanitaires.
« Hors métropole, a expliqué cette dernière, les missions actuelles de l’association se déroulent au Maroc, en Moldavie, et au Cambodge ». Depuis 13 ans, six à sept fois par an, des équipes de médecins, infirmiers, sages-femmes et puéricultrices, se rendent au Cambodge et y interviennent sur trois axes : consultations dans des centres de santé avec infirmiers et sages-femmes locaux, visites dans les écoles sur l’hygiène bucco-dentaire, avec le concours des instituteurs formés et accompagnés, actions de promotion pour la santé dans les villages et éducation des mères à l’hygiène et aux premiers soins.
« Le préalable à toutes ces actions, a ajouté la pédiatre, est l’accès à l’eau potable. Actuellement, 60 % de la population en sont encore privés ».
« Et c’est là que nous essayons d’aider, a précisé Charles Leissler, le président du Rotary Blois, avec une autre association, nous avons contribué à la construction d’une centaine de puits ».
Le maître-mot de cette coopération tient dans le partenariat que PDM a réussi à instaurer avec la population locale : « C’est essentiel, ainsi tous les projets sont relayés ». Cette fois, c’est un chèque de 2.000 € qui a été remis à l’association : « C’est un magnifique cadeau, s’est écriée Valérie Tessier-Zander, visiblement émue, ce sont 500 enfants de plus qui vont avoir accès à l’eau ».

Pédiatres du monde est une association de loi 1901 dans le domaine de la santé de la mère et de l’enfant créée en 1996. Elle compte en France 300 professionnels de santé, tous bénévoles, et fonctionne grâce aux dons et à l’organisation d’actions ponctuelles (concerts…).
Contact : communication@pdmo.org Site : www.pediatres-du-monde.org

Opération Oranges 2018



Des oranges pour une bonne cause. © Photo NR
Vendredi matin, les Rotariens avaient rendez-vous dans les locaux de l’entreprise Daudin pour venir récupérer des caisses d’oranges acheminées spécialement depuis l’Espagne. Depuis quelques semaines, ils les avaient proposées autour d’eux au prix de 28 €. Six cents caisses de 15 kg avaient ainsi été prévendues soit neuf tonnes d’oranges.
Elles ont été cueillies mûres dans la région de Valence en Espagne et acheminées jusque dans les locaux de l’entreprise Daudin à Vineuil. Chaque Rotarien est venu, vendredi matin, chercher ses caisses pour les redistribuer.
Cette opération « Oranges pour Noël », était renouvelée pour la 9e année consécutive. Le bénéfice dégagé est destiné à soutenir les actions menées par le club pour valoriser le rôle et l’action de la jeunesse : prix du travail manuel, prix du travail handicapé, concours d’éloquence pour les lycéens, prix jeune espoir en musique et en arts plastiques… Le Rotary aide aussi à l’accueil de lycéens étrangers pour des séjours d’un an à Blois et soutient des lycéens blésois à l’étranger.
Le Rotary Club de Blois organise des manifestations toute l’année pour financer ses actions et interventions. Il apporte ainsi son aide à la recherche, à la Banque alimentaire ou encore à la collecte de sang. « Servir d’abord », dit sa devise. .